187 views
# Google des solutions alternatives :::warning **ATTENTION** : le travail d'organisation se poursuit sur un nouveau PAD : https://hackmd.lescommuns.org/s/H1akbg6b7 Pensez aussi à vous inscrire sur la liste de diffusion pour être tenu.e.s au courant de la suite de l'organisation : https://framalistes.org/sympa/subscribe/synergie-alternatives ::: Les "Google des solutions alternatives" existent déjà ! Venez les découvrir le temps d'un après-midi, explorer leurs fonctionnalités, voir comment on peut les améliorer, comment les aider, les relier entre eux,... * Un espace "**Découverte**" pour montrer les solutions existantes * Un espace "**Hackaton**" pour que les développeurs travaillent ensemble * Un espace "**Discussions**" pour évoquer les stratégies et les méthodes de mise en synergie, et pourquoi pas, quelques moyens financiers [ subventions - financements européens etc...] pour que l'opération s'installe dans la durée et se donne les moyens de se faire connaître au delà des cercles habituels . Evénement auto-organisé : toutes les contributions sont les bienvenues ! ## Source : Question de Michel Giran sur https://www.facebook.com/pierreppp/posts/10158393968465344 *A quand une réunion qui porte à la fois sur les outils [ dont beaucoup existent déjà ] , la ligne éditoriale [ ouverte à l'existant ...ou centrée uniquement sur les alternatives ] et les moyens à se donner pour que cela aboutisse et dure ...donc question subventions , abonnement gratuit ou en partie payant , pub responsable , monnaie libre, "produits dérivés" tels que des ebooks et/ou des formations ...Ethiques et responsables mais sans trop de tabous en somme ...* ## Discussion à propos du nom * **Victor Vauquois** a écrit dans un mail : si on peut éviter d'appeler ce projet "google des solutions alternatives", même en tant que nom de code, ce serait pas mal je pense. * **PierrePP** a répondu : "google des solutions alternatives" on comprend ce que ca veut dire, non ? * pour le nom, je comprends ta réticence... et en même temps, comme le souligne Pierre, ça a le mérite d'être extrêmement clair pour le grand public... Est-ce que ce n'est pas l'occasion de faire un petit brainstorming pour proposer un nom plus court et évocateur à la "plateforme web des alternatives" ? (quitte à lui donner une baseline). Sur le plan de la communication, faut-il faire apparaître les mots "solutions", "alternatives", "citoyens", "transition",... ? * Outre le fait que Google peut servir de repoussoir pour certains (dont moi), je trouve qu'il est trompeur car il laisse à penser que nous allons mettre en place un outil unique qui chapeautera l'ensemble. Je pense que vu la diversité des solutions, nous ne sommes pas parti pour et c'est tant mieux. Ce que nous voulons créer, c'est un écosystème et des lieux d'échanges et de mutualisation. Il faudrait que le nom respecte cette diversité. Ma proposition « Archipel des solutions alternatives » (plus pompeux : « Galaxie des solutions alternatives »), encore plus court : « Archipel des alternatives ». * **Maïa Dereva** : c'est quoi une baseline pour la plateforme web des alternatives ? un nom de code ? * **PS** : je viens de vérifier et cooogle.fr, cooogle.org, etc ... sont dispos (avec un co comme communecter), par contre cooogle.com est pris ... * Michel Giran possede aussi le domaine ddoogle.fr ... dans mon idée ce serait pas mal si Michel Giran pouvait mettre une petite fenetre de recherche en haut de http://ddoogle.fr , qui permettrait de rechercher dans tout (ou partie, s'il le désire) "du web des alternatives" * **pierro78** : une baseline c'est un sous-titre en dessous du nom, par exemple : "ddoogle.fr - Archipel des alternatives".. Pour ma part, je ne trouve pas que ce soit une bonne idée de prendre un nom qui tente de mimer google. Une vraie identité bien différenciée me semble plus pertinente. A discuter. * idée comme une autre : "ouicofind.org - trouvons des solutions - moteur de recherche en commun pour la relience, la transition, la cocitoyenneté" (le domaine est dispo) * "**Cartographions les alternatives**". Il faut un nom en forme d'invitation : il s'agit bien ici d'un rassemblement, d'un événement, et pas d'une nouvelle plateforme. D'ailleurs de plateforme il n'y en aura justement pas qu'une mais une multitude, et le commun naîtra de l'interopérabilité (Wikidata, ontologies partagées etc.) * si on se place du coté des fournisseurs du moteur de recherche c est tres bien, mais si on se place du coté des utilisateurs (le public visé) on peut aussi proposer "trouvons/localisons des alternatives" PS : ufind.fr ou ucofind.com sont dispos ... **Propositions et votes sur le nom :** https://framadate.org/8tvlIAZAqGmDdBRXSopNDJE6/admin (lien admin obligatoire afin que chacun puisse ajouter sa proposition, on fait confiance pour ne pas qu'il y ait de sabotage...) ## Actions ### Audio/Visioconf #### Date ? Dimanche 26 Mars à 18h : https://framadate.org/iXiLVgjOpVIjNOcv La rencontre aura lieu via le Mumble d'Alternatiba. Contactez maia.dereva@semeoz.info pour obtenir les codes d'accès au serveur. *Pour le moment y a pas beaucoup de monde qui remplit le framadate, mais ce serait bien de se trouver un créneau pour vérifier qu'on est bien sur la même longueur d'onde avant de lancer les opérations* #### Outil ? Skype (ou autre techno faisant consensus pourvu que cela fonctionne pour tout le monde !) Mumble ? #### Objectif ? Lire ensemble ce document, voir les consensus/dissensus qui en ressortent #### Compte-Rendu Compte-rendu du mumble (ce hackpad a malheureusement disparu) et Suite de l'action sur le PAD Synergie Numerique - Orga : https://hackmd.lescommuns.org/s/H1akbg6b7 ### Rencontre physique #### Date ? *En Avril/ Mai sur Paris (avec des temps en visioconf ?) OK pour rencontre physique en Avril ou Mai sur Paris ...proposition de Michel Giran Je suggère d'éviter les week-ends de présidentielles (23 avril et 7 mai) ? Je trouve que le 13 mai ça nous laisse un délai raisonnable pour préparer, qu'en pensez-vous ? Partant pour le 13 mai. Je m'occupe de la réservation. Pas possible pour moi le 13 mai Proposition de Simon Louvet : le 31 Mars après midi (cf https://www.facebook.com/events/991996700901339/ )* FRAMADATE POUR FIXER UNE DATE : MERCI DE LE REMPLIR AU PLUS VITE POUR RÉSERVER LA SALLE : https://framadate.org/2cMFI4ArjHBy9kMc A ce stade du sondage, on s'achemine vers le 13 mai (10 disponibles). Je propose de clôturer le sondage demain mercredi 29/03 à 19h pour que Vincent puisse réserver la salle. Salle réservée pour le 13 Mai à la FPH #### Lieu ? Dans les locaux de la FPH (fondation Charles Léopold Mayer) près de Bastille à Paris IMPÉRATIF : un lieu avec un accès WIFI de qualité ***Vincent Calame** : Possibilité dans les locaux de la FPH (fondation Charles Léopold Mayer) près de Bastille à Paris. Pour le moment, disponibilité les 15, 22, 29 avril et les 6, 13, 27 mai. On peut même se connecter en filaire...* *Super Vincent Calame ! Est-ce que ces locaux permettent d'investir plusieurs espaces différents (Présentations/Hackaton/Discussions) ou bien on prévoit 3 temps différents dans le même espace ?* *Il y a une grande salle pour quarante personnes, une autre salle au deuxième étage pour quinze, cela dit cela va dépendre du nombre. Je suis plutôt favorable à un espace unique pour qu'on se mélange bien.* ***Maia** : c'est là où on a fait la réunion Assemblée/réseaux de communs en Septembre 2016 OK, a priori on se dirige vers cette solution* ***Lorenzo** : évoque éventuellement la Maison des Acteurs du Paris Durable* ***Guillaume Rouyer** : a proposé dans les locaux de l AV aux grands voisins (Paris)* #### Objectifs ? * Jouer avec les outils déjà opérationnels * Établir les contributions possibles aux outils existant déjà * Identifier les "briques manquantes" du système pour créer une synergie entre les outils * Clarifier les différents modèles économiques #### Participants potentiels :::warning Cette liste a été copiée et continue sur https://hackmd.lescommuns.org/s/H1akbg6b7 ::: * Simon Louvet (Bus sémantique / Plate-forme web des alternatives) : prêt à participer mais pas à organiser * Michel Giran OK pour un week end de travail ...sur ces sujets ...où vous voulez ...Je suis à la retraite et me déplace facilement * Maïa Dereva (Semeoz.info) maia.dereva@semeoz.info * Simon Sarazin * Rémi Bocquet * Lorenzo Favia * Pierre Pham-Phu (Ekopedia, ...) * Julien Lecaille julien.lecaille@gmail.com * Ioana Valero * Vincent Calame (Exemole / socioeco.org) * Johan Richer (OGP Toolbox / ex-Etalab / CartONG / Missing Maps / Assemblée virtuelle) * Yannick Duthe (AV, Fluidlog, Meetup Carto Paris) * Aurèle Cordier (Plateforme web des alternatives - Alternatiba - AV) * ***Olivier Cortès** : (sans moi, désolé ; j'ai le sentiment de faire un énième projet qui va griller du nucléaire pour ré-inventer la roue ; Bruce fait déjà un annuaire, Semeoz fait déjà ça, alternatiba fait déjà ça, encommuns fait déjà ça ; « la tournée des alternatives » fait ça, plein de gens font déjà ça. OK on n'a pas de "moteur de recherche", mais pour le web sémantique il va falloir construire 3 centrales de plus dans chaque pays pour faire tourner les machines ; on va cramer du jus de cerveau pour trouver des ontologies communes, etc. Moi j'arrête de polluer en grillant de l'électricité, je veux monter une micro-ferme éducative où l'on accompagne des prétendus « inadaptés », pour leur redonner confiance en eux et leur expliquer que c'est le système qui est inadapté, pas eux).* * ***Maïa** : Bonjour Olivier. Je ne pense pas que le but de cet événement soit de créer encore un nouvel outil mais bien de réunir les acteurs que tu cites afin d'aboutir (enfin) à un outil commun utile aux utilisateurs autour duquel nous pourrons mobiliser les actions de communication (quel que soit son nom au final). Nous explorons tous des technologies différentes (de la simple Google Map jusqu'aux plateformes les plus abouties), mais il est clair (il me semble) que le besoin final est un moteur de recherche efficient et respectueux de toutes les initiatives existantes.* * *Moi je trouve que se prendre du temps pour jouer avec les choses qui existent déjà et jardiner leur documentation ce serait déjà un temps intéressant passé ensemble* * *je pense qu il serait interessant d'utiliser et mettre en avant l "intelligence de la foule" dans un moteur de recherche, peut-etre en utilisant des reseaux ou bookmarks sociaux (exemples : communecter, framasphere/diaspora, ...), pour mieux classer les liens/pages/sites et aussi faire des liens entre les personnes/pages/sites/organisations ...* * ***Maïa** : Je ne suis pas sûre que projeter nos pratiques de cartographes sur "la foule" soit la bonne approche. Mais nous pourrons en discuter lors de cette rencontre :)* ## Exemples de suites possibles Créer un équivalent de schema.org pour les "Google des alternatives" * *Pas sûre que ce soit la bonne piste, à discuter* * *En fait je me projette déjà sur l'issue de la rencontre là :)* * *Oui voilà ;)* * *=> Wikidata* Avec une fiche par "Google des alternatives" expliquant * le modèle technologique + modèle économique et humain * L'ontologie utilisée (PAIR, ontologie Pixel Humain ...) * Des cas d'usages * Comment on peut contribuer à ce "Google des alternatives" Réussir à mettre en place une interface utilisateurs unifiée et simple d'utilisation (exemple : http://apps.socioeco.org/geosse/) qui permette de faire consensus entre les différentes approches sans demander aux utilisateurs de monter en compétence pour se l'approprier * ***Vincent** : Dans le cas de GeoSSE, les données peuvent être interrogées via une interface classique avec quelques possibilités de filtres : http://scrutarijs.coredem.info/?engine=geosse* Organiser la prise de contact avec les sources potentielles * *Semeoz recense des centaines de cartes susceptibles de servir de sources à la collecte des initiatives. Deux conditions doivent être remplies pour qu'elles soient intégrées :* *1) que cela ne demande aucun effort supplémentaire au producteur de données* *2) que le producteur soit d'accord !* *Le point 2) va sans dire mais c'est mieux en le disant ! Tout le monde n'est pas sensibilisé à l'ouverture des données, pire les militants sont souvent réticents face à ce type de processus car cela leur donne l'impression que l'on va s'approprier leurs données et noyer leur identité. Il faut faire preuve de pédagogie et ne pas être jargoneux. Et pour ça rien de tel que le contact personnalisé pour établir un lien de confiance ! Qui contacte Bastamag, Reporterre, les Colibris et tous les autres ? Là est la question* * *Ces prises de contact sont déjà en cours dans le cadre de la Plateforme Web des Alternatives, mais en effet, cet événement peut être l'occasion de réunir un maximum de producteurs de données dans un échange plus convivial que le téléphone/mail !* * *Tant mieux si des contacts sont déjà pris et c'est encore plus important de se coordonner. Si un même producteur de données reçoit des sollicitations équivalentes à deux semaines d'intervalle, il ne va rien comprendre. Le message à passer, c'est que le producteur de données qui donne l'autorisation peut les voir se retrouver dans plusieurs systèmes différents.* ## Ressources **Recensement sur le wiki des Communs** http://wiki.lescommuns.org/index.php?title=Synergies_démocratiques_numériques_pour_la_transition **Chat** https://chat.lescommuns.org/channel/synergie-numerique (synchronisé avec https://synergie-numerique.slack.com/ et https://chat.nuitdebout.fr/channel/synergie-numerique) https://chat.lescommuns.org/channel/meetup_carto_paris, pour parler de tous les projets de cartographie des alternatives citoyennes autres que celui-ci, et des meetup et hackathons qui se préparent... **Groupe Facebook** https://www.facebook.com/groups/mapofthemaps/ **Communecter** On pourra présenter plusieurs axes basés sur CO qui pourront nourrir le contexte de ce moteur de recherche * **moteur de recherche thématique, outil filière territoriale**, en cours de finalisation avec **CO2** * **moteur de bookmarking social**, voici un exemple pas encore sortie officiellement pour le territoire de Nouvelle Calédonie : http://www.kgougle.nc/ trés facilement convertible au "google des alternatives" avec une curation web, un aggrégateur d'actus, une liste de radio ... et avec toute la liberté d'innover :-) * **api multi ontologie** : https://www.communecter.org/api * * **Moteur de traduction générique** sortie ontologie:ph, schema.org, plp, geojson * **Moteur de traduction inversé à la volée** pour l'import avec son interface , pas encore dispo publiquement moteur de traduction inversé geojson to ontologie:ph * **Network , communecter en marque blanche** : https://www.communecter.org/?network=BretagneTelecom auto configurable via Gist: https://www.communecter.org/?network=https://gist.githubusercontent.com/JulienLecaille/3226794e41c5c2fd325c561d1d269269/raw/ae0f3e2de273993ce36ee873fd9aea24a30022f2/aperocitoyen.json sans Base de donnée, architecture 100% distribué ( le proto est fonctionnel :-) * **Communecter :** https://github.com/pixelhumain/communecter **SocioEco / Geosse** http://apps.socioeco.org/geosse/ le prototype GeoSSE repose sur trois couches 1) des scripts écrits en Python qui vont récupérer la donnée directement sur les sources. Pas de mystère, chaque source est différente, il faut un script personnalisé à chaque fois. Ces scripts convertissent les sources dans un fichier XML (le format ScrutariData : http://www.scrutari.net/dokuwiki/scrutaridata:index). Git des scripts : https://framagit.org/Scrutari/export-python 2) le logiciel Scrutari (http://www.scrutari.net/) que j'ai le plaisir de coder en Java. C'est un moteur de recherche centré sur les métadonnées, (Scrutari est initialement utilisé pour des ressources documentaires dans le cadre de la Coredem : http://www.coredem.info/). Voir sa présentation : http://www.coredem.info/rubrique3.html 3) l'interface GeoSSE en javascript qui interroge Scrutari et dispose les résultats sur la carte grâce à la bibliothèque Leaflet et sur fond OpenStreetMap (le code : https://framagit.org/Scrutari/geosse). À noter que les métadonnées peuvent aussi être consultées sous la forme d'une recherche classique : http://scrutarijs.coredem.info/?engine=geosse * *je me demande si le bus semantique ne pourrait pas être utilisé pour avoir moins de scripts personnalisés dans la couche 1 Simon Louvet ?* * *le problème, c'est l'hétérogénéité des sources, il faut voir quand on se plonge dans le code des sites l'inventivité des codeurs. je viens de faire trois sites allemands initiés par la même structure : dans un des cas, c'est un fichier XML, dans l'autre, un fichier JSon et le troisième, le plus beau, les données sont incluses dans l'appel d'une fonction dans une balise "<script>"* *de la page web. Le bus sémantique peut marcher si le producteur fait un minimum d'effort pour fournir la donnée dans un format un peu structuré ou utilise un système connu. Par exemple, la récupération des cartes faites par des collectifs sur Umap devrait être facilement automatisable.* * *Le bus sémantique sera polyvalent sur la consomation de donnée* *fichier structuré : xml,csv,json-ld json, excel, rdf* *base de donnée : sql, noSql, graph* * *il sera capable de mettre à jour ses données selon plusieurs protocoles* *web-service, web-servise JSONP (le fameux script dans la page web), ftp, websocket, Message Queue, LDP, web fragment , upload manuel de fichier* * *Les données seront alors traitées à la manière d'un ETL : agrégation, filtrage, géolocalisation, cache, transformation de schema, jointure* * *il poura exposer les données traitée selon tous les protocole et format de donnée d'entrée* **Bus sémantique** [explication du concept](https://docs.google.com/presentation/d/1Jybh-6CgBjZ5gNxPp1TmDtx-B6nG3vVFSMvFytrUPk4/pub?start=false&loop=false&delayms=3000&slide=id.p4) [github](https://github.com/assemblee-virtuelle/Semantic-Bus/wiki) [proto en production](http://sementicbus-simonzen.rhcloud.com/ihm/application.html) ATTENTION ne pas cliquer sur "save" ou "-". Une version bac a sable arrive Le bus sémantique permet de paramétrer et d'automatiser la phase 1 du prototype GeoSSE. L'objectif est que cela soit faisable par des personnes qui n'ont pas de compétence en développement et sans aucune ligne de code. obsolète, à mettre à jour. la partie saisie est notamment sorti du périmètre. **Ecobase21** http://www.ecobase21.net/Communoterre/Communoterre.html http://www.ecobase21.net/Moteurderechercheinternationaldesbonsexemples.pdf **Plateforme web des alternatives** La plateforme web des alternatives consiste à faire un annuaire/cartographie décentralisé, basé sur des sources de confiance et interopéré des alternatives. https://docs.google.com/document/d/1ji-b4d93epFukR70VsHo2Fjf_pw7vFmnKRk9MYTpk6g/pub http://www.alterweb.org/forums/alternatiba-coordo-plateforme-web-alternatives Premiers résultats http://umap.openstreetmap.fr/en/map/untitled-map_132773#6/51.000/2.000 **Assemblée virtuelle** https://www.virtual-assembly.org/code-social-assemblee-virtuelle/ **Moteurs de recherche libres** Yacy http://www.yacy-websearch.net/wiki/index.php/Fr:Applications (et https://en.wikipedia.org/wiki/Xapian , Gigablast http://www.gigablast.com/faq.html , https://github.com/Maxime2/dataparksearch , http://www.opensearchserver.com/fr/ , ... ), et aussi https://en.wikipedia.org/wiki/Apache_Solr (voir https://en.wikipedia.org/wiki/Comparison_of_enterprise_search_software ou https://en.wikipedia.org/wiki/Comparison_of_web_search_engines ou https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_moteurs_de_recherche ) http://www.scrutari.net/dokuwiki/ : recherche sur des site abonnés Le meta-moteur searx (utilise par framabee) permet d'interroger d'autres moteurs/bases de recherches. Autres pistes : worldbrain.io et webmemex.org : rechercher dans son historique, bientot (??) en mode collaboratif (??) **Bookmarking social / reseautage social** interessant pour donner des inputs à des crawlers/scrapers. classer les pages/sites et faire des liens entre les personnes/pages/sites/organisations Exemple de logiciels de bookmarking social open source : Open source : jumper, scuttle ( Voir https://en.wikipedia.org/wiki/Comparison_of_enterprise_bookmarking_platforms ) Exemple de reseau social : Communecter, Framasphère/Diaspora, etc ... **Crawling/Scraping** Voir https://en.wikipedia.org/wiki/Category:Free_web_crawlers Exemples : http://nutch.apache.org/ La cartographie web de utopies concrètes (http://utopies-concretes.org/#/fr/network) a été réalisée avec le crawler Hyphe (http://hyphe.medialab.sciences-po.fr). à noter que les crawlers/scrapers peuvent aussi prendre en entrée des sources de confiance comme des wikis (Ekopedia, P2Pfoundation, etc ...) ou des reseaux sociaux/forums (communecter, forums permaculture, etc ...) et les sites pointés par ces sources de confiance ... Le crawling est la technique générale pour récupérer des liens/urls de pages web. Le Scraping consiste à extraire et stocker certaines informations depuis des documents, certains de ces documents pouvant être des pages web ayant été "crawlées". **Elastic Search** intéressant pour rechercher dans les données des crawlers/scrapers ? OUI. Précisions : Elasticsearch, dont l'usage va bien au-delà de ce que la plupart des développeurs/utilisateurs en font (analyse de logs) : Elasticsearch permet avant tout de gérer la mise en cache en mémoire vive distribuée d'informations clés pour un accès temps réel pour (usage moteur de recherche) : * **l'autocomplétion** : jeu de clés de recherche, synchronisé avec la/les BDD, bâti sur les données de la (des) BDD(s), les historiques collectives de mots clés saisis, recherches, et toute autre source de mots clé * **la recherche par mot clé** : qu'est ce qu'on trouve qui colle à mes mots-clé autour de chez moi * **la recherche géo-localisée** : qu'est-ce qu'il y a comme alternatives, ou comme mots clés recherchés autour de chez moi actuellement ? Le principe général est de publier dans ce cache les informations provenant d'une base de données, qui est généralement relativement structurée (BDD NoSQL) : on n'y publie **que les informations nécessaires à la recherche** (mots clé et leur nature, position géographique, **et les moyens de retrouver la source de l'information** (nom de la BDD et ID de l'information dans celle-ci, ou mieux dans un contexte "web sémantique" une **simple URI**) A noter : ElasticSearch, malgré une apparente complexité, est d'une puissance et d'une robustesse indéniables, à condition qu'on cerne l'usage qu'on veut en faire au départ. **[TransforMap](https://discourse.transformap.co/) + [Wikidata](https://www.wikidata.org/wiki/Wikidata:Main_Page)** * [Manifeste de TransforMap](https://transformaps.gitbooks.io/carta/content/principles.html) * [Taxonomie basée sur Wikidata](https://base.transformap.co/wiki/Special:AllPages?from=&to=&namespace=120) * [Grands principes](https://transformaps.gitbooks.io/carta/content/principles.html) ## Questions Réponses (diverses) À la lecture des hackpads et du compte-rendu de votre première réunion hier, je me permet d'ouvrir cette section questions/réponses, car j'ai une question un peu cash (il y a peut-être un meilleur endroit pour mettre ça, mais vous saurez le dire mieux que moi...) **Cas d'usage grand public ?** **A-t-on identifié un cas d'usage grand public ? Au delà de l'idée (à laquelle j'adhère à 100%) de mettre en œuvre de l'inter-opérabilité entre les plateformes et solutions existantes, comment pense-t-on que le grand public va trouver notre moteur de recherche ? L'utiliser ? Cette question me paraît primordiale.** * ***Maïa** : Je suis entièrement d'accord. J'adhère également à toutes les recherches plus ou moins avancées sur la complexité (ontologies, taxonomies, interopérabillité, sémantisation, etc...) mais je pense qu'il est important de se poser la question de l'utilisateur et de bien avoir en tête que nos pratiques de cartographes amoureux des systèmes complexes sont très éloignées du besoin d'un utilisateur final... Ceci-dit, les deux ne sont pas incompatibles : un écran de recherche ultra simple façon Google n'empêche pas de proposer un onglet de recherche avancée. Idem pour les résultats, on peut imaginer une interface à onglets avec des résultats simples (liste d'URL), des résultats sous forme de carto, etc... Comme d'habitude dans ce genre de projets "libres", nous manquons cruellement de : panel utilisateurs, ergonomes, graphistes,... A Lille je suis dans un groupe de travail qui se pose ces questions, j'espère que je pourrai venir à l'événement avec des personas et une maquette.* * *Merci Maîa pour ton commentaire. Je me dis que déjà si nous nous posions la question chacun pour soi, en essayant de mettre quelques minutes notre côté tech/geek de côté, on aura une première partie de réponse... Et puis on pourrait imaginer farie un partenariat avec un moteur de recherche grand public existant, qui proposerait nos résultats de recherche en parallèle du sien, ou bien carrément assumer que nous ciblons un "grand" public particulier, engagé, déjà en partie sensibilisé et souhaitant --> cela ne me plaît pas car ça risque de renforcer fortement l'entre-soi, déjà bien marqué dans nos réseaux, mais au moins si on fait ce choix et qu'on y adhère collectivement, on pourra l'assumer auprès de nos cibles.* * *Je partage la question. J'ai découvert l'initiative avec cette question : qu'entendez vous par moteur de recherche ? Et l'autre question est que reprochez-vous à Google ? Est ce une question politique ou d'usage ? Plus fondamentalement je me demande si les alternatives ne sont pas par nature pas très grand public. Ces questions me donnent envie d'en discuter sachant que je me range volontier dans la catégorie citée par Maïa " cartographes amoureux des systèmes complexes". Mon directeur de labo a dit un jour à un journaliste : "Google is nice but we need something better"... Entendant par là on a besoin d'un outil cognitif plus puissant qu'une liste pour représenter la diversité de l'information et la complexité des points de vue sur celle-ci. Autre question au passage : où commence et où s'arrêtent les alternatives ? Qu'est ce qui doit figurer dans ce moteur et qu'est ce qui ne doit pas y être. Qui décide ?* * *une solution serait de limiter la recherche à des "communs editables par le public" (exemple : des wikis, des réseaux sociaux ...) ... mais c est à réfléchir/discuter bien sur !!* * *PS : des gens avaient un peu réfléchi ici : https://meta.wikimedia.org/wiki/Wikisearch* ## BRAINSTORMING ### Recherche sur une préselection de sites google permet de chercher sur plusieurs sites à la fois (exemples : des wikis, des annuaires, des forums, etc ...) on pourrait faire une IHM qui permettrait de chercher sur une liste de sites ... (ce qui pourrait être intéressant c est de pouvoir, selon son profil, selectionner la liste de sites que l'on veut chercher ... on pourrait aussi avoir différentes préselections de sites parmi lesquelles choisir ...) * exemple de recherche avec un "moteur google custom" sur les sites ekopedia, appropedia, permaculture.fr, jardinfaq.com : * https://cse.google.com/cse/publicurl?cx=017284141818218870620:t5pyk0mzj5y